Nouvelles

MERCI!

28 Nov.MERCI!

Déjà nous sommes dans l’effervescence du mois de décembre.

La période des Fêtes est une période de célébration et de festivité mais surtout de gratitude…

Pour ma part, malgré les nombreuses rencontres amicales et familiales, je me choisis toujours un temps de solitude afin de refléter sur l’année qui vient de se dérouler et d’apprécier le chemin parcouru.

La vie est tout sauf un fleuve tranquille.

2017 à la clinique aura été marqué par son déménagement. Dans de tels événements,  tout ne se fait pas tout seul.  Je souhaite particulièrement souligner l’esprit d’équipe dont ont fait preuve mes assistantes. Mais ce fut beaucoup plus que cela, leur bonne humeur, leur douce participation, leur bienveillance envers moi durant ces moments intenses font que ce qui aurait pu être une course contre la montre s’est transformé en un moment mémorable de partage, de camaraderie pour la création d’une clinique où il fait bon vivre et d’un milieu propice au mieux-être.

Je suis convaincue que vous vous joignez à moi pour souligner l’empathie de ces  femmes au grand cœur et sourire. Je soulignerai aussi leur diligence à répondre aux exigences de leur patronne !! (Il faut bien le dire).

Merci aussi à vous tous pour votre confiance au fil des années, et pour vous remercier je vous offre une réflexion, une méthode pour créer un espace à la bonne humeur et au bonheur en 2018 !

Que correspond pour vous bonheur et bonne humeur ? Qu’est-ce qui vous rend heureux ? Il semble que le sentiment de bonheur soit étroitement lié aux neurotransmetteurs[1] qui permettent le fonctionnement optimal du cerveau et de la mémoire ! Tiens donc, qui dit neurotransmetteurs en santé dit système nerveux en santé ! Et là, rien de nouveau : la santé passe par un fonctionnement optimal du système nerveux.

En cette période festive qui approche, je vous souhaite de garder vos bonnes habitudes et préparer les plats en privilégiant des aliments qui font du bien ! Ci-joint se trouve un tableau de bonnes habitudes à suivre ! Peut-être vous inspirera-t-il pour vos résolutions 2018 ?

 

Rédigé par Dre Dominique Dufour, chiropraticienne, D.C.

[1] Cerqueira, E. et Charron, M. (2015). Introduction. Superaliments bonheur. (p. 10-11). Montréal : Modus Vivendi.

 

Suggestions

Bonheur

Bonne humeur

 Soyez actif

L’activité physique a un effet
similaire aux antidépresseurs!
20 minutes à raison de 3 ou 4 fois par semaine permettraient de stabiliser l’humeur, augmenter le niveau d’énergie et gérer le stress.

 Dormez bien

Il y a une corrélation entre le
manque de sommeil et la dépression!

 

Dormez suffisamment, au moins 7 à 8 heures par nuit, à des heures fixes. Pratiquez un peu la relaxation avant d’aller au lit pour vous détendre !

 

Mangez bien

 

Sauter des repas peut occasionner de l’irritabilité et des changements d’humeur par des écarts glycémiques.

Mangez un petit-déjeuner riche en fibres et en protéines, par des céréales, fruits,  œufs et yogourt.

 

Hydratez-vous bien

 

La déshydratation peut favoriser la fatigue et une baisse de concentration.

 

Assurez-vous de boire 1 à 2 litres par jour, donc de 4 à 8 tasses de liquide. Laissez une bouteille d’eau bien en évidence au travail !

 

Limitez
les stimulants

 

Attention à l’excès de caféine qui
peut causer une forte agitation
et de l’anxiété.

Le thé vert est riche en polyphénols, ce qui aide à stabiliser l’humeur. À consommer entre les repas.

 

Privilégiez
les aliments
riches en fer, magnésium
et sélénium

Ces minéraux permettent d’atténuer
les symptômes dépressifs.

 

La banane, l’épinard, la graine de citrouille, la graine de tournesol, le haricot pinto, la noix du Brésil, l’œuf, la sardine, la palourde et le saumon sont des exemples d’aliments qui contiennent un ou plusieurs de ces minéraux.

 

Misez sur
la vitamine D

 

Le soleil est aussi une bonne source de vitamine D, mais se fait un peu plus timide lors de la saison hivernale… Un manque de vitamine D peut
toutefois contribuer à des
symptômes dépressifs.

Choisissez des poissons gras, du jaune d’œuf et des produits enrichis en vitamine D.

  

Optez pour
les grains entiers

Le cerveau a besoin de glucides
pour bien fonctionner !

Les légumes, les fruits, les légumineuses, le lait et substituts, se composent de glucides, tout comme
les produits à grains entiers.
 

Misez sur le tryptophane

Cet acide aminé est transformé par le cerveau en sérotonine. Il joue un rôle important dans la régulation du sommeil, de l’appétit et de l’humeur.

La volaille, le poisson, les produits laitiers, les noix, l’arachide et la banane sont de bons choix.

Combinez-les
avec d’autres
riches en vitamines
du complexe B

 

Le fait de combiner des aliments ayant une source de tryptophane à celle de la vitamine B6 favoriserait la synthèse de la sérotonine et réduirait les symptômes dépressifs. De plus, un manque de vitamine B12 est associé à un risque de dépression.

L’épinard, l’asperge, l’avocat, la betterave et les légumineuses sont de bonnes sources de vitamine B6. Les aliments riches en vitamine B12 sont la sardine, le saumon et l’œuf, entre autres.

 

Consommez
des Oméga-3

 

Des études démontrent que la consommation
de poissons gras 
réduirait le risque de dépression
par rapport aux gens qui en 
consomment peu ou pas.

Il est recommandé de consommer des oméga-3 trois fois par semaine. Ceux d’origine marine sont à privilégier, tels que le thon, le saumon, le maquereau, la sardine, le hareng, la truite, etc.

Référence : Cerqueira, E. et Charron, M. (2015). Introduction. Superaliments bonheur. (p. 10-13). Montréal : Modus Vivendi.