Nouvelles

Créer une nouvelle habitude : 90 jours plus tard

27 Déc.Créer une nouvelle habitude : 90 jours plus tard

Le 18 septembre, nous avions publié un article sur la neuroplasticité qui suggérait que le cerveau prend 90 jours pour instaurer une nouvelle habitude[1]. 3 mois plus tard, où en êtes-vous?

En ce début d’année, cette période de renouveau, le moment est bien choisi pour faire un bilan de l’année précédente, en vous posant 3 questions sur vos habitudes de vie actuelles, que ce soit pour l’alimentation, le sommeil, l’activité physique, le tabagisme, la gestion du stress, le temps accordé aux loisirs, à la détente, aux activités sociales et familiales…

  • Quelles sont les habitudes de vie que j’aimerais maintenir?
  • Quelles sont les habitudes de vie que j’aimerais arrêter?
  • Quelles sont les habitudes de vie que j’aimerais ajouter?

En répondant à ces 3 questions simples, mais efficaces, vous saurez dresser un portrait de vos intentions pour la nouvelle année, dans une perspective de bien-être et de santé.

Une fois vos intentions dessinées, vous pouvez en déterminer une première que vous estimez prioritaire afin de poursuivre votre réflexion. Sur une feuille à part, réécrivez votre intention en haut de la façon la plus spécifique et mesurable que possible. Par exemple, si vous voulez accorder plus de temps à la détente, questionnez-vous sur «combien de temps par semaine»? Si vous voulez être plus actif, cela correspond à quelle durée ou quelle fréquence? Plus vous êtes précis dans votre intention, plus il sera facile pour vous de vous mettre en action et d’évaluer où vous en êtes.

Bien formulée, l’intention de départ devient un objectif ou une résolution. Questionnez-vous ensuite sur «Que pouvez-vous faire dès aujourd’hui?». Cette étape est primordiale pour choisir des stratégies réalistes sur lesquelles vous avez du pouvoir. Comme décrit dans l’article sur la neuroplasticité, les répétitions prolongées d’une activité permettent d’augmenter l’efficacité neuronale et la capacité à répéter cette activité dans le temps, ce qui finit effectivement par en créer une habitude!

Questionnez-vous à savoir pourquoi avoir choisi cet objectif plutôt qu’un autre? Probablement que cet objectif vous permettra de vous sentir mieux et est en accord avec vos valeurs comme individu. Réfléchir à cette question vous aide à identifier vos sources profondes de motivation pour mieux vous connaître.

En réalisant un premier pas vers votre objectif, vous renforcez votre confiance à en faire un deuxième, puis un troisième, afin de créer une habitude. On recommande souvent de penser à comment vous vous sentirez lorsque l’objectif sera atteint, car cela donne une motivation et une direction à ses efforts. Parfois cependant, cela peut sembler loin devant, dans ce cas pensez à réévaluer l’objectif ou le séparer en micro-objectifs. Par exemple, si vous souhaitez marcher une heure par jour ultimement, pourquoi ne pas commencer par marcher une heure par semaine? Ou 15 minutes par jour? Ou même un premier 15 minutes? Cela enlève la pression et ramène à l’essentiel, soit d’y aller un jour à la fois. Puis petit à petit, on sort de sa zone de confort en ajoutant un petit plus qui permet de se sentir fier.

À chaque semaine, prenez le temps de noter ce que vous avez fait de plus pour rencontrer votre objectif. Regardez votre semaine à venir pour y accorder du temps. Ne dîtes pas que vous manquez de temps, mais prenez le temps. Une suggestion est aussi d’identifier les contraintes potentielles pour trouver un plan B à l’avance. Il pleut? Il neige? Vous êtes fatigué? Vous manquez de temps? Que pouvez-vous faire dans l’une ou l’autre des situations?

Rappelez-vous que se fixer un objectif ou une résolution, c’est bien plus que sa réalisation. C’est surtout le sentiment de persévérer malgré les imprévus, malgré les contraintes, et l’appréciation du chemin parcouru. C’est l’investissement de son temps et de son énergie dans une priorité qui vous tient à cœur, une intention placée en tête de liste lors de votre bilan personnel.

Alors en terminant, quelles habitudes de vie aimeriez-vous maintenir? Arrêter? Ajouter?

À vous le crayon… et l’action!

 

Rédigé par Rébecca Rémillard, M.Sc., consultante en préparation mentale

 

[1] Doidge, Normand. Guérir grâce à la neuroplasticité. Belfond, 2015, p. 34