Nouvelles

Mon sapin bleu, mon arbre!

20 Nov 2018.Mon sapin bleu, mon arbre!

La frénésie du temps des Fêtes se fait sentir. Les décorations affluent. La lumière scintillante des décorations de Noël illumine la noirceur de décembre. Les premières bordées de neige viennent saupoudrer les guirlandes extérieures et leur donner vie. Chaque flocon de neige est en lui-même une merveille de géométrie tombée du ciel.

J’ai longtemps eu un arbre naturel fièrement décoré qui animait mon salon. Pour des raisons dont je ne me souviens pas (sauf peut-être celle de l’inflammabilité de l’arbre asséché), j’ai acheté un arbre artificiel (qui prendra 200 ans à être décomposé). Mais ma chatte Mia, jeune et trépidante à l’époque, s’est amusée à manger les brindilles et nous fasse une occlusion intestinale. Depuis ce temps, seules les guirlandes hautement perchées, décorent la maison.

Si j’avais à refaire l’achat d’un sapin, je choisirais un naturel. Ayant signé le lepacte.ca, c’est déjà une bonne manière d’être congruent. (Toutefois  à la clinique, le sapin artificiel sera encore là, vous ne m’en voudrez pas !) Le sapin naturel a une deuxième vie, biodégradable, utilisable comme matière à composter ou comme bois de chauffage. La récolte des sapins ne contribue pas non plus à la déforestation, car il est cultivé sur des terres agricoles, souvent sur des vieilles prairies en sapinières. (1)

Pour la période du temps des Fêtes, je vous invite à lire un incontournable selon moi : «La vie secrète des ARBRES» de Peter Wohlleben, si ce n’est déjà fait. (2)

Toute petite, nous avions derrière la maison familiale un petit sapin bleu. Nous ne l’avons jamais décoré pour Noël. Il aurait été très beau, j’en suis sûre. Je crois que c’est à cause de cet arbre qui grandissait comme je grandissais que j’ai toujours aimé et fredonné la chanson de Gilbert Bécaud «Mon arbre».

Et un dernier conseil de votre chiropraticienne : continuez de prendre soin de votre colonne vertébrale, c’est votre ARBRE de vie!

Bonne lecture peut-être au son de cette chanson tant aimée :

https://www.youtube.com/watch?v=gO9sEwcSHTc

Paroles

Il avait poussé par hasard
Dans notre cour sans le savoir
Comme un aveugle dans le noir
Mon arbre
Il était si petit
Que c'était mon ami
Car j'étais tout petit
Comme lui
J'attendais de lui le printemps
Avec deux ou trois fleurs d'argent
Un peu de vert, un peu de blanc
Mon arbre
Et ma vie s'accrochait
À cet arbre léger
Qui grandissait
Comme je grandissais

Je savais qu'à force d'amour
Avec un peu d'eau tous les jours
Il ferait exploser la cour
Mon arbre
Qu'il grimperait de joie
Bien par-dessus mon toit
Pour toucher le soleil
De ses doigts
Quand le printemps nous fut donné
Toute la cour le regardait
Se demandant jusqu'où irait
Mon arbre
Mais moi je savais bien
Qu'il irait très très loin
Qu'il monterait jusqu'au soleil
Au moins

Un jour il a fallu gagner
J'ai voyagé, j'ai travaillé
Mais je ne l'ai pas oublié
Mon arbre
Si je reviens chez moi
Et s'il est encore là
Qui sait s'il me reconnaîtra
Mon arbre, mon arbre, mon arbre

Paroliers : Gilbert Francois Leopold Becaud / Louis Jean Mathieu Amade

Paroles de Mon arbre © Universal Music Publishing Group

 

Rédigé par Dre Dominique Dufour, chiropraticienne, D.C.

 

(1) Lacroix, C. Mon sapin : artificiel ou naturel? (2016). Repéré à: https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Regions/chaudiereappalaches/journalvisionagricole/autresarticles/horticulture/Pages/sapin-artificiel-naturel.aspx

(2) Wohlleben, P. (2017). La vie secrète des arbres. Montréal: Éditions Multimondes.