Nouvelles

À la découverte de la chiropratique

20 Nov.À la découverte de la chiropratique

La chiropratique repose sur une base scientifique comme quoi le système nerveux contrôle toutes les cellules, tissus, organes et systèmes du corps. Un dérèglement du système nerveux peut donc provoquer des problèmes au niveau de l’équilibre de la santé du corps.

Le système nerveux est composé du cerveau, de la moelle épinière et de millions de nerfs. Le cerveau est protégé par le crâne et la moelle épinière par les 24 vertèbres mobiles de la colonne. De nombreuses activités journalières peuvent provoquer le déplacement ou la perte de mobilité des vertèbres, entraînant ainsi un dérèglement du système nerveux et, en fin de compte, une mauvaise santé. C’est pourquoi le chiropraticien concentre beaucoup son travail sur la colonne vertébrale.

L'approche chiropratique consiste à déceler, à réduire et à contribuer à la prévention d'un dérèglement du système nerveux. Elle ne se concentre pas uniquement sur les symptômes ou la douleur, mais cherche à identifier et soigner la cause du problème. Au-delà du volet symptomatique, la prévention constitue le fer de lance de la chiropratique et positionne son angle d’approche sur le bien-être et un mode de vie sain : prendre soin de soi, bouger, bien se nourrir et adopter une attitude positive au quotidien.

Une profession bien encadrée

Depuis 1973, la chiropratique est régie par un Ordre professionnel au Québec qui lui confère l’autorité d’un professionnel de la santé de premier contact. Autrement dit, un docteur en chiropratique peut être consulté sans recommandation ni prescription. L’Ordre professionnel assure également la sécurité du public et le respect d’une éthique professionnelle.

Deux fondations en recherche chiropratique (Canadienne et Québécoise) ont été mises sur pied afin de favoriser le développement de la recherche chiropratique et d’augmenter de jour en jour l'étendue de ses connaissances. La recherche dynamique en chiropratique assure l’évolution de la profession et sa pérennité et la qualité des soins offerts aux patients.

Une formation de qualité

Pour obtenir son permis de pratique, le futur docteur en chiropratique doit s’inscrire au doctorat de premier cycle universitaire d’une durée de cinq ans. De plus, l’étudiant doit  effectuer dix-huit mois de clinique sous supervision en milieu universitaire, pour ensuite souscrire aux examens rigoureux du Conseil canadien des examens chiropratiques et de l’Ordre des chiropraticiens du Québec. Au terme de sa formation, le chiropraticien possède les compétences nécessaires pour poser un diagnostic chiropratique, ce qui lui permettra de créer un programme de soins correspondant à la condition physique, à l’âge et aux objectifs de santé de son patient. Le chiropraticien est le professionnel de la santé qui détient la formation la plus élaborée et la plus complète pour effectuer une manipulation vertébrale.

Dre Dominique Dufour, votre chiropraticienne à Québec


Ces informations sont données à titre indicatif seulement. Afin de vous assurer que votre condition permet de suivre les conseils nutritionnels ou de pratiquer les exercices suggérés, veuillez consulter votre chiropraticienne ou votre médecin.

Rappelez-vous que ce sont des actions synchronisées sur les 5 piliers de la santé qui supporteront les fondations de votre santé et verront naître des améliorations durables et exponentielles