Accueil » Nouvelles » Activités sportives et exercices » Activité physique et grossesse

Activité physique et grossesse

04 Mai 2015.

Toute femme enceinte dont la grossesse se déroule normalement peut faire de l'activité physique. Celles déjà actives peuvent poursuivre la plupart de leurs activités et celles qui désirent devenir actives peuvent le faire en choisissant une activité familière et en y allant progressivement. Avant de vous mettre à l'activité physique, vous devriez consulter un spécialiste (votre chiropraticienne, votre kinésiologue ou encore votre médecin) qui vous fera remplir le X-AAP pour femmes enceintes afin de vérifier que votre état de santé et l'évolution de votre grossesse vous le permettent.

3 mythes

  • Il n’y a aucun lien entre activité physique et risque de fausse couche.
  • Il n’y a aucun lien entre activité physique et retournement du bébé.
  • Il n’y a aucune influence de l'activité physique quant à la composition et à la quantité de lait que la mère produit.

Risques associés à la sédentarité durant la grossesse

  • Moins bonne condition physique
  • Prise de poids importante
  • Risque de développer de l'hypertension artérielle, de la prééclampsie, de l'infection urinaire, du diabète gestationnel
  • Plus de difficulté à se remettre de l'accouchement

Bénéfices pour la femme enceinte

  • Meilleure condition physique
  • Prise de poids moins importante
  • Plus d'énergie et moins d'essoufflement
  • Meilleur sommeil
  • Meilleure posture et renforcement des muscles et des os
  • Meilleure digestion
  • Meilleure circulation sanguine
  • Diminution des douleurs lombaires
  • Diminution du risque de développer certaines problématiques : varices, oedème, diabète gestationnel, incontinence urinaire, tension artérielle.
  • Diminution du stress et du risque de dépression post-partum
  • Rétablissement plus rapide après l'accouchement
  • Diminution du risque d'avoir un accouchement prématuré, d’une détresse fœtale ou de subir des complications
  • Meilleure expulsion du fœtus à l'accouchement

Bénéfices pour le bébé

  • Meilleure tolérance au stress physiologique de la naissance
  • Pourcentage de graisse moins élevé jusqu'à l'âge de 5 ans
  • Meilleures habiletés motrices et performances intellectuelles jusqu'à l'âge de 5 ans

Recommandations

  • Faire des activités qui sollicitent la capacité cardiovasculaire 1 à 4 fois/semaine, comme la marche rapide, la natation, le vélo stationnaire, la raquette, le ski de fond ou l'aquaforme et ce, entre 30 et 45 minutes.
  • Faire des exercices de renforcement musculaire au sol ou sur appareils chez soi ou dans un centre de conditionnement physique de 2 à 3 fois/semaine.
  • Choisir une intensité modérée pour les femmes déjà actives et de faible à modérée pour les femmes qui commencent à être actives.
  • Les étirements sont de mises après ou à distance de l’entraînement.
  • Il est essentiel de bien s'hydrater et de bien s'alimenter avant, pendant et après l'activité physique. 250 à 300 ml d'eau, de jus de fruits ou de boisson pour sportifs devraient être consommés par demi-heure.
  • Lors du dernier trimestre de la grossesse, la fréquence et l'intensité peuvent être réduites selon votre condition.

Contre-indications

  • Lors des 2ème et 3ème trimestres, le vélo sur route et de montagne est déconseillé étant donné les modifications d'équilibre dues à la prise de poids.
  • Au 3ème trimestre, le jogging est à éviter également en raison des impacts importants générés, ce qui sollicite trop les articulations.
  • Certaines activités physiques et sports sont à proscrire compte tenu des risques de blessures ou de chute, comme les sports de combat, le ski alpin, la plongée, l'équitation, les sports collectifs, l'escalade, l'haltérophilie, etc.
  • Il faut éviter les activités physiques en pleine chaleur étant donné la sensibilité plus importante de la femme enceinte à la chaleur.

 

Dre Dominique Dufour, votre chiropraticienne à Québec, Clinique Chiropratique Dominique Dufour


Ces informations sont données à titre indicatif seulement. Afin de vous assurer que votre condition permet de suivre les conseils nutritionnels ou de pratiquer les exercices suggérés, veuillez consulter votre chiropraticienne ou votre médecin.

 

Références

1- Côté. J. (2013). Diabète gestationnel: la prévention pour éviter l'obésité. 2- Guimont, C. (2012, 27 septembre). Grossesse et sports : oui! La Presse. 3-Kino-Québec. (2000). Active pour la vie. 4- Olivier, M. Hofer, E. (2012). Sport et nutrition pendant et après la grossesse (chap. 6. 7) Montréal, Canada : Éditions de l'Homme.