Nouvelles

Alimentation et entraînement

21 Août.Alimentation et entraînement

Lorsqu’on fait du sport régulièrement, les conséquences d’une mauvaise alimentation sont nombreuses: manque d’énergie et d’endurance, mauvaise récupération, risque élevé de blessures, anémie, étourdissements. Afin d’éviter ces désagréments, il faut bien équilibrer notre apport en glucides, en protéines et en lipides. Comment s’y prendre?

1- Misez sur des glucides complexes

Les glucides complexes doivent faire partie du menu avant et après l’exercice et doivent représenter de 55% à 60% des calories totales ingérées. Ils représentent la principale source d’énergie de l’organisme et ce, sur une plus grande période. ATTENTION! Ne pas les confondre avec les sucres rapides tels que les friandises, gâteaux, chocolat et jus de fruits!

Liste d'épicerie - Glucides complexes

- Pâtes alimentaires de blé entier
- Riz brun ou sauvage
- Couscous
- Haricots secs ou lentilles
- Pains multigrains ou de blé

2- Consommez des protéines maigres

Les protéines favorisent la stabilité de l’énergie et contribuent à l’entretien des muscles. Plusieurs aliments protéinés contiennent aussi des gras qu’on veut éviter. Il faut donc choisir des protéines faibles en gras.

Liste d'épicerie - Protéines maigres

- Poissons et fruits de mer
- Oeufs
- Fromage allégé
- Poulet sans peau
- Cheval, bison, cerf, orignal

3- Limitez les gras

Les lipides exigent un long temps de digestion. Une digestion laborieuse combinée à des efforts intenses font souvent place à des inconforts gastriques. Toutefois, dans les heures qui suivent l’effort, il est tout à fait indiqué de prendre des bons gras, tels que l'huile d'olive ou de canola ainsi que des noix et des graines.

4- Hydratez-vous suffisamment

L’eau est un transporteur de nutriments et un lubrifiant qui assure le glissement en douceur entre les différents tissus. Elle régularise également la température corporelle. ATTENTION! Trop boire d’eau peut être aussi nuisible que ne pas en boire assez! La surhydratation peut provoquer l’hyponatrémie.

5- Choisissez des aliments familiers et bien tolérés par votre système digestif

Ce n’est pas le moment d’essayer un nouveau restaurant indien! Avant une activité sportive, il faut éviter les mets épicés, les aliments caféinés ainsi que ceux causant des flatulences (légumineuses, crucifères) afin d’éviter les inconforts.

Bon appétit et bon entraînement!

 

Dre Dominique Dufour, Chiropraticienne, D.C.
Clinique Chiropratique Dominique Dufour

 


 

Ces informations sont données à titre indicatif seulement. Afin de vous assurer que votre condition permet de suivre les conseils nutritionnels ou de pratiquer les exercices suggérés, veuillez consulter votre chiropraticienne ou votre médecin.

Référence :  Passeport Santé : Régime spécial activité physique
http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Dietes/Fiche.aspx?doc=activite_physique_diete

 

Rappelez-vous que ce sont des actions synchronisées sur les 5 piliers de la santé qui supporteront les fondations de votre santé et verront naître des améliorations durables et exponentielles