Accueil » Nouvelles » Postures et ergonomie » Enseignants, infirmiers, caissiers… le défi du travail debout

Enseignants, infirmiers, caissiers… le défi du travail debout

18 Sep 2018.

Le travail en position debout peut-il causer des problèmes de santé?

La position debout est naturelle chez l'être humain et, en soi, ne pose aucun problème de santé particulier. Toutefois, le fait de travailler debout régulièrement peut causer des douleurs aux pieds, l'enflure des jambes, des varices, une fatigue musculaire généralisée, des douleurs dans le bas du dos, des raideurs articulaires de la nuque et des épaules et d'autres problèmes de santé. Tenir le corps requiert un effort musculaire considérable. La position debout réduit largement l'afflux sanguin aux muscles soumis à la charge. Un afflux sanguin insuffisant accélère l'apparition de la sensation de fatigue et entraîne des douleurs dans les muscles des jambes, du dos et du cou (muscles permettant de maintenir le corps droit). Cette position, maintenue trop longtemps, peut également entraîner un blocage temporaire des articulations de la colonne vertébrale, des hanches, des genoux et des pieds, blocage qui peut donner lieu à des maladies articulaires attribuables à une dégénérescence des tendons et ligaments (structures reliant les muscles aux os).

Recommandations

Aménager son poste de travail

-Pendant l'exécution d'un travail, l'aménagement du poste de travail et les diverses tâches du travailleur influent sur la position de son corps. Une absence de polyvalence dans le choix des positions à adopter est un facteur contribuant à des problèmes de santé.

-Dans un lieu de travail bien aménagé, le travailleur a la possibilité de choisir et de changer fréquemment de position.

-Les tables de travail et les sièges doivent être réglables.

-L'organisation de l'espace de travail est aussi important. Les appuis-pieds fixes ou amovibles permettent au travailleur de transférer le poids de son corps d'une jambe à l'autre. Un soutien du coude pour le travail de précision aide à réduire la tension dans le haut des bras et le cou.

-Lorsque c'est possible, il faut offrir un siège au travailleur pour qu'il puisse effectuer son travail assis ou debout, à sa guise. Le siège doit être réglé à une hauteur qui convient au type de travail. Pour le travail qui ne peut être fait que debout, il faut tout de même offrir un siège au travailleur pour qu'il ait la possibilité de s'asseoir à l'occasion.

Choisir un revêtement de sol adéquat

-Prioriser des surfaces en bois, en liège ou recouvertes de caoutchouc.

-Ne pas utiliser de tapis épais en caoutchouc-mousse. Une surface trop molle cause une certaine fatigue et augmente le risque de chutes.

Privilégier des chaussures appropriées

-Porter des chaussures qui ne modifient pas la forme du pied

-Choisir des chaussures qui maintiennent bien le talon en place. Si la partie arrière de la chaussure est trop large ou trop souple, le pied glissera, ce qui risque d'entraîner une certaine instabilité et des douleurs.

-Porter des chaussures qui permettent de bouger les orteils.

-Ne pas porter de chaussures plates. Prioriser un petit talon pour réduire la pression exercée sur le tendon d'Achille et permettre au travailleur d'être plus à l'aise lors de la marche ou du maintien de la position debout.

-Pour les personnes qui sont souvent en position debout, la recommandation est que le talon ne devrait pas dépasser 1 pouce.

 

Recommandé par Dre Dominique Dufour, chiropraticienne, D.C.

 

Référence: Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail (2016). Travail en position debout - Information de base