Accueil » Nouvelles » Exercices » Éviter les entorses lombaires suite au pelletage printanier

Éviter les entorses lombaires suite au pelletage printanier

31 Mar 2023.
L’entorse lombaire est fréquente suite au pelletage printanier. Les traitements chiropratiques sont recommandés pour diminuer le temps de guérison.

Êtes-vous du type pelle ou marche ?

Au fil des années, j’ai observé que les patients souffrant d’entorses lombaires ou de maux de dos, étaient en plus grand nombre, suite au pelletage des bancs de neige granuleux du printemps, qu’en pleine période hivernale, avec ses tempêtes de neige.

Toutes ces personnes préoccupées de voir encore de la neige sur leur terrain en avril, et maintenant aux prises avec des maux de dos, s’en excusent en disant, «Je n’ai soulevé que quelques pelletées !», «Je n’en ai pas fait longtemps !», «J’ai pris mon temps !», etc.

Il n’en demeure pas moins que pelleter, c’est pelleter, avec toutes les complications que cela peut comporter.

L’entorse lombaire est un des motifs de consultation courants suite au pelletage. Il faut comprendre que l’entorse lombaire résulte le plus souvent d’un faux mouvement, combinant une flexion du bas du dos (dos courbé vers l’avant), suivi d’un mouvement en extension (redresser son dos) et d’une torsion. Cela ressemble étrangement à la description des mouvements du pelletage, vous ne trouvez-pas?

Même le plus expérimenté des passionnés du pelletage du printemps (ce sont aussi ceux qui disent détester le pelletage en hiver), finira par faire un faux mouvement ou soulever une pelletée plus lourde que prévu. Que dire du fait de frapper un fond dur et encore gelé! La répétition des gestes peut aussi être la cause de l’entorse lombaire.

Quels seront les sensations ressenties?

1) De la douleur, ressentie de façon soudaine et très vive : les personnes atteintes sentent leur dos se « bloquer » et demeurent prises dans cette même position, durant un long moment, sans pouvoir ou oser se redresser. Une irradiation peut subvenir dans les fesses, voire même vers les cuisses;

2) De la raideur, surtout en flexion : la flexion du dos est le mouvement le plus difficile à effectuer, après avoir subi une entorse lombaire, dans laquelle est survenue une déchirure ligamentaire au niveau lombaire. Le ligament, qui a subi une rupture de certaines (ou la totalité) de ses fibres, est particulièrement fragile lorsqu’il est remis en tension, comme c’est le cas lors des mouvements où le dos va vers l’avant ;

3) De l’œdème (enflure) et de la chaleur : ces symptômes sont présents dus au caractère inflammatoire de la condition.

Vous ne pouvez succomber à la tentation d’aller pelleter ! Alors, voici quelques conseils pour éviter d’autres blessures durant le pelletage :

1) Faites une période d’échauffement de 5 minutes, comme des mouvements du tronc exécutés en position assise, dont la rotation, l’inclinaison, la flexion et l’extension. Par la suite, faites des rotations de grande amplitude avec les bras, de 10 à 30 push-ups debout, en plaçant les mains au mur;

2) Faites le tour du quartier à pied pour stimuler le système cardiorespiratoire;

3) Durant le pelletage, évitez les mouvements de torsion du tronc en gardant les pieds et les épaules dans la même direction. Ainsi, si vous vous tournez d’un côté pour déposer la neige, bougez les épaules, le tronc et les pieds, dans le même sens et en même temps. Ainsi, il n’y aura pas de torsions. Ce dernier mouvement est particulièrement stressant pour les disques du bas du dos, lorsque combiné à la flexion;

4) Pliez les genoux plutôt que de pencher le dos, dans la mesure du possible. Les muscles des cuisses sont beaucoup plus puissants que ceux du dos. Dès que vous vous penchez pour prendre la neige, utilisez les cuisses en pliant les genoux et en les dépliant lorsque vous vous redressez.

5) LE MEILLEUR CONSEIL : au printemps, allez prendre une marche plutôt que de pelleter la neige granuleuse!

L’entorse lombaire est une problématique malheureusement trop fréquente et qui aurait pu être évitée. En la faisant traiter rapidement, vous diminuez vos chances de récidive. La vertèbre atteinte peut être restée « bloquée » lors des manœuvres du pelletage et requière des corrections, afin de rétablir sa pleine fonction. Les traitements chiropratiques sauront redonner la mobilité à votre colonne lombaire, en plus de diminuer votre temps de guérison.

De plus, il arrive souvent que des spasmes musculaires, dit de protection, surviennent et entraînent des effets secondaires de limitation de mouvement et de douleur. Les différentes techniques appliquées durant le soin chiropratique aideront à relâcher ces spasmes.

Durant la phase de réhabilitation de l’entorse lombaire ou des lombalgies, des exercices d’étirement et de renforcement vous seront prescrits.

N’oubliez pas, la prévention a toujours meilleur goût. Au plaisir de vous rencontrer lors d’une belle marche sous le soleil du printemps!

Dre Dominique Dufour, chiropraticienne, D.C., votre chiropraticienne à Québec.

Clinique Chiropratique Dominique Dufour.

 

(Données indicatives seulement. En cas de doute sur votre état de santé, appelez à la clinique pour recevoir des conseils personnalisés à votre condition).