Accueil » Nouvelles » Postures et ergonomie » Auriez-vous l’idée de vous croiser les jambes pendant que votre coiffeur(se) s’affaire à vous couper les cheveux ?

Auriez-vous l’idée de vous croiser les jambes pendant que votre coiffeur(se) s’affaire à vous couper les cheveux ?

20 Fév 2023.
En arrêtant de croiser les jambes, vous contribuerez au succès de vos traitements chiropratiques, en évitant de débalancer vos articulations.

Peut-être que oui, si la mode est aux coupes asymétriques ! Mais en d’autres temps, mieux vaut s’abstenir !

 

L’importance d’une bonne posture.

Votre coiffeur vous a certainement déjà demandé de vous décroiser les jambes et de bien vous appuyer sur le dossier pour un résultat disons, plus équilibré de votre coupe de cheveux.

Quel bon conseil à perpétuer durant le reste de votre journée ! Mais pourquoi une telle recommandation ?

En vous croisant les jambes, il en résulte un débalancement au niveau du bassin, avec un côté qui devient plus haut que l’autre. Que fera votre corps pour s’adapter à cette situation ? Il compensera avec le port du haut du corps dans le sens opposé, provoquant une épaule plus haute que l’autre.

En adoptant une bonne posture, c’est la santé de vos articulations, des cartilages et plus encore qui s’en trouvera améliorée.
 

Le croisement de jambes déclenche quels types de douleur ?

Cette petite habitude, avec la répétition, peut être à l'origine ou en tout cas favoriser des douleurs, des tensions au niveau du dos, dans la fesse, des problèmes de hanche et aux genoux également peuvent arriver, ou des raideurs récidivantes au niveau du haut du dos, sans oublier les cheveux coupés de façon inégale ! Et n’allez surtout pas mettre la faute sur votre coiffeur !!

Lorsque cette posture est maintenue de manière prolongée, les muscles de la fesse et de la hanche sont étirés anormalement et auront tendance à se contracter afin de limiter l’étirement. Cette contraction musculaire peut faire pression et même pincer le nerf sciatique et causer une névralgie sciatique.
 

Quels sont les autres conséquences du croisement de jambes ?

Plusieurs articulations et muscles sont sollicités lors de la position assise jambes croisées, c’est pourquoi des douleurs ou inconforts peuvent survenir dans différentes régions :

- Région du bassin : Elle se retrouve en torsion et en bascule. La dynamique pelvienne est alors déséquilibrée lors de la marche ou de la course, provoquant des douleurs lombaires diffuses ou localisées précisément à gauche ou à droite du bas du dos, au niveau des articulations sacro-iliaques.

- Région du pli de l'aine : L'articulation coxo-fémorale se retrouve en rotation externe lors de la position les jambes croisées, engendrant des contraintes articulaires asymétriques favorisant l'apparition d'arthrose. Les mouvements de la hanche peuvent devenir douloureux et pénibles lors de la marche, de la montée ou descente d'escaliers.

- Région du genou : L'articulation fémoro-tibiale en rotation externe occasionne des contraintes musculaires à la partie interne du genou, et articulaires sur la partie externe, notamment sur le ménisque. Avec la rotule exagérément plaquée contre le fémur, le risque de développer un syndrome fémoro-patellaire est très grand, accompagné de douleurs lors de la montée ou descente d'escaliers mais également lors de la position assise prolongée.

Souvent des compensations s'installent et se multiplient, et de nouvelles douleurs se manifestent dans le pied, voire dans le rachis dorsal et cervical.

Que vous faut-il savoir de plus pour cesser cette désastreuse habitude sur la santé de votre dos et de vos articulations?
 

Pourquoi suis-je confortable les jambes croisées ?

Ce sont bien souvent les raisons culturelles qui nous amènent à croiser les jambes: Tout le monde le fait et on imite. 

De plus, l’éducation auprès des jeunes filles à l’époque, exigeait d’elles que les jambes soient croisées.

Il existe aussi des raisons naturelles :
Pour une personne plus petite assise sur un fauteuil ou une chaise trop haute pour elle, le croisement de jambes pourrait donner un peu plus de stabilité en déposant un pied au sol.

Il existe également des facteurs physiques et physiologiques :
Croiser les jambes peut parfois soulager les douleurs. Un mécanisme défensif, une conséquence posturale, que notre corps met en place afin de contrebalancer et atténuer un autre déséquilibre existant. Le corps adoptera alors cette posture inconsciemment afin de soulager une tension souvent neurologique ou articulaire et se protéger contre cet autre malaise.
 

Un support à vos traitements chiropratiques

En brisant cette mauvaise habitude du croisement de jambes, vous contribuerez au succès de vos traitements chiropratiques, en évitant de continuellement débalancer vos articulations.

La prévention a toujours bien meilleur goût!
 

Un défi 21 jours en équipe

Pour changer une habitude cela prend du temps. Pourquoi ne pas vous lancer le défi en équipe ou en famille? Un dollar dans un pot chaque fois qu’on vous prend à croiser les jambes! À vous de décider ce que vous ferez avec la cagnotte!

 

(Données indicatives seulement. En cas de doute sur votre état de santé, appelez à la clinique pour recevoir des conseils personnalisés à votre condition).

 

Dre Dominique Dufour, chiropraticienne, D.C., votre chiropraticienne à Québec.

Clinique Chiropratique Dominique Dufour