Accueil » Nouvelles » Informations chiropratiques » La formation du chiropraticien

La formation du chiropraticien

20 Sep 2018.

S’il désire étudier au Québec, le futur docteur en chiropratique doit s’inscrire au doctorat de premier cycle universitaire d’une durée de cinq ans à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Le programme est contingenté et les conditions d’admission sont similaires à celles imposées pour plusieurs autres professions de la santé reconnues.

 

PERMIS DE PRATIQUER

Peu importe l’établissement d’enseignement agréé par la Fédération chiropratique canadienne des organismes de réglementation professionnelle et d’agrément des programmes d’enseignement ayant émis le diplôme, le futur docteur en chiropratique doit s’inscrire aux examens rigoureux du Conseil canadien des examens chiropratiques et de l’Ordre des chiropraticiens du Québec (législation et déontologie) afin d’obtenir son permis de pratiquer. C’est seulement après la réussite de ces examens que le docteur en chiropratique peut recevoir et traiter des patients de façon autonome. Au terme de sa formation, le chiropraticien possède les compétences nécessaires pour poser un diagnostic chiropratique, ce qui lui permettra de créer un programme de soins correspondant à la condition physique, à l’âge et aux objectifs de santé de son patient.

 

LES COURS

L’Ordre des chiropraticiens du Québec précise que « Les exigences de la formation des docteurs en chiropratique sont standardisées de façon internationale. À l’UQTR, le programme est d’une durée de 5 ans et comprend 4969 heures de cours. Les cours sont répartis dans diverses matières dont les suivantes :

Sciences fondamentales (anatomie, neuroanatomie, physiologie, biochimie, embryologie, microbiologie, immunologie, pathologie, neurophysiologie, pharmacologie, épidémiologie, méthodes de recherche);

 Sciences cliniques (diagnostic différentiel, diagnostic, radiologie, nutrition, orthopédie, neurologie, biomécanique, pathomécanique, physiologie de l’exercice, réadaptation);

 Sciences chiropratiques (techniques chiropratiques, pratique professionnelle, éthique et droit professionnel, concepts chiropratiques, intervention chiropratique, soins aux enfants, femmes enceintes et aînés, stages et internat);

Disciplines complémentaires (ergonomie, prescription d’exercices, psychologie, administration d’une clinique, etc.). Des stages d’observation et d’intervention débutent dès la première année. Ceci est suivi d’un internat clinique d’une durée de 18 mois, sous la supervision directe de chiropraticiens expérimentés. »

La formation en radiologie est particulièrement poussée chez les étudiants en chiropratique. Elle comporte 360 heures de cours ainsi qu’un internat clinique, et touche à la biophysique, à la protection des radiations, à l’interprétation clinique des radiographies et au diagnostic.

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES

Plusieurs diplômés du doctorat de premier cycle en chiropratique choisissent de poursuivre leurs études au deuxième ou au troisième cycle, afin de parfaire leurs connaissances dans le domaine de la santé neuro-musculosquelettique, biomécanique ou autre. Certains se tournent même vers le domaine de la recherche. Depuis l’automne 2011, l’Université du Québec à Trois-Rivières propose un nouveau programme court de deuxième cycle en chiropratique sportive offert aux chiropraticiens désireux de se perfectionner dans le domaine des soins destinés aux athlètes. Elle prépare le chiropraticien au travail sur le terrain, facilitant son intégration à une équipe de soins multidisciplinaires lors d’événements sportifs, ou au sein de clubs sportifs, par exemple.

 

Référence : La formation du chiropraticien (2017). Association des chiropraticiens du Québec.