Accueil » Nouvelles » Activités sportives et exercices » La stabilité du genou : pour un genou en santé

La stabilité du genou : pour un genou en santé

31 Juil 2016.

Bien que le genou soit une articulation très sollicitée, elle demeure relativement stable.  Le genou est constitué de quatre groupes musculaires principaux : le quadriceps (devant la cuisse), les ischio-jambiers (derrière la cuisse), les adducteurs (à l’intérieur) et les abducteurs (à l’extérieur). Il est important que ces muscles gardent une bonne force pour conserver cette solidité afin de prévenir les blessures sportives et le développement de l’arthrose.

L’équilibre entre les forces

Une trop grande tonicité d’un muscle comparé aux autres muscles du genou est un problème fréquent qui peut occasionner une restriction de mouvement ou de la douleur. Des problématiques semblables peuvent également apparaître lorsque l’inverse se produit, c’est-à-dire si un muscle est particulièrement flexible par rapport aux autres. Il est fréquent de remarquer un certain déséquilibre dans certains sports, tels que les sports de combat, où les sportifs ont souvent des ischio-jambiers trop flexibles en comparaison avec les quadriceps qui sont trop forts et courts. Les sportifs de combat peuvent alors lever la jambe très haut vers l’avant, mais ont de la difficulté à toucher la fesse avec le talon en fléchissant le genou. Ainsi, il souffrent d’un déséquilibre de force et de flexibilité entre les groupes musculaires.

Améliorer la force

La force est la capacité du muscle à créer un mouvement, à soulever une charge ou à produire un travail. Pour renforcer les muscles, il est nécessaire de faire des mouvements précis qui créent une fatigue musculaire. En choisissant la charge et le nombre de répétitions, il est important de se rappeler de fatiguer le muscle sans l’épuiser. Afin de diminuer les risques de blessures, il est recommandé de terminer une série de mouvements de force en se disant qu’il serait possible d’en faire un ou deux de plus.  Si la dernière répétition est vraiment difficile, elle est probablement de trop et il est préférable de se réajuster.

Améliorer la souplesse

La souplesse, ou la flexibilité, est la capacité des muscles et des articulations à accomplir un mouvement avec une amplitude complète. Il est possible d’améliorer la flexibilité par des étirements réguliers. Il est préférable de les faire après l’activité sportive. Toutefois, si dans une journée vous ne faites pas d’activité sportive proprement dite, il demeure possible et utile de faire vos étirements en fin de journée.

Dre Dominique Dufour, votre chiropraticienne à Québec


Ces informations sont données à titre indicatif seulement. Afin de vous assurer que votre condition permet de suivre les conseils nutritionnels ou de pratiquer les exercices suggérés, veuillez consulter votre chiropraticienne ou votre médecin.

Rappelez-vous que ce sont des actions synchronisées sur les 5 piliers de la santé qui supporteront les fondations de votre santé et verront naître des améliorations durables et exponentielles