Nouvelles

Le système immunitaire

Allergie éternuement rhume des foins

01 Fév 2016.Le système immunitaire

Vous sentez-vous fatigué? Vous êtes du type qui attrape toujours le dernier virus qui court? Si vous vous reconnaissez dans cette description, votre système immunitaire ne fonctionne peut-être pas correctement...

Le corps utilise deux barrières naturelles contre les micro-organismes extérieurs. La première ligne de défense est constituée par l’intégrité de la peau (humidification adéquate des muqueuses du nez et des poumons). La deuxième est la présence d’acidité stomacale (estomac) qui permet de neutraliser l’intrusion de micro-organismes par la voie digestive. Sans système immunitaire, une banale grippe pourrait se dégénérer en pneumonie et devenir fatale.

Votre corps possède une habilité innée à se guérir lui-même. Stimulez votre organisme, vous mettrez toutes les chances de votre côté!

Facteurs réduisant l’efficacité de votre système immunitaire

Les déséquilibres neurobiomécaniques

Comme la colonne vertébrale renferme la moelle épinière (composante principale du système nerveux), on croit qu’un déséquilibre à ce niveau pourrait avoir des répercussions sur le système nerveux lequel, en retour, nuirait à la fonction immunitaire.

Une recherche clinique contrôlée sur des patients au VIH positif a démontré une augmentation de 48 % de la production de cellules CD4 dans le groupe recevant des ajustements chiropratiques versus 7.69 % pour le groupe contrôle.

Le manque de nutriments

Maintenir une diète équilibrée riche en fruits, légumes et fibres et faible en gras est essentielle pour garder un système immunitaire en santé. L’apport adéquat en calories, protéines, vitamines et minéraux (Vitamines A, B6, Folate, B12, C, E, sélénium, zinc et cuivre) et une bonne hydratation sont des habitudes alimentaires favorables à l’immunité. Certains aliments tels que l’ail jouent un rôle d’agent antibiotique, antiviral et antifongique naturel. Une enzyme chimique appelée allicine est responsable du pouvoir de l’ail contre l’infection et la grippe. L'ail stimule le système immunitaire pour l'aider à mieux combattre les cellules infectées par des bactéries et des virus.

  • Diminuez la consommation d’aliments pauvres en vitamines et en minéraux;
  • Évitez les aliments riches en sucre et en gras saturés;
  • Diminuez votre consommation d’alcool.

Le manque d’exercices

L’exercice physique a aussi un effet positif sur l’immunité. En améliorant la circulation sanguine, on croit que les cellules et les autres substances du système immunitaire peuvent circuler plus facilement dans le corps.

Le stress

Il peut détruire les nutriments de l’organisme et hypothéquer le système endocrinien (glande qui sécrète des hormones dans le flot sanguin). Ces hormones affectent directement à la baisse les défenses immunitaires. Le stress provoque aussi des réactions biochimiques qui peuvent finir par compromettre le fonctionnement normal des globules blancs.

  • Réservez-vous une période de calme complet d’au moins 15 minutes par jour;
  • Prenez une pause au soleil lorsque vous le pouvez. Une exposition de 10 à 15 minutes peut procurer 80% à 90% de la vitamine D requise. Celle-ci stimule la biochimie du système immunitaire;
  • Réservez-vous suffisamment d’heures de sommeil.

Dre Dominique Dufour, chiropraticienne, D.C.
Clinique Chiropratique Dominique Dufour


 

Ces informations sont données à titre indicatif seulement. Afin de vous assurer que votre condition permet de suivre les conseils nutritionnels ou de pratiquer les exercices suggérés, veuillez consulter votre chiropraticienne ou votre médecin.

Référence

Le système immunitaire, Association des chiropraticiens du Québec, www.chiropratique.com