Nouvelles

N’avalez pas tout ce qu’on vous dit!

06 Sep.N’avalez pas tout ce qu’on vous dit!

Les lectures de vacances !

Comment choisissez-vous vos livres de vacances?

Dans mon cas, c’est un rituel.

Je pars à la librairie, me choisir un livre ou des livres… Je me promène à travers les rangées.

Je me laisse influencer par les couvertures, les titres, je lis les résumés et il peut arriver que j’ouvre le livre pour en lire une page ou deux, question de savoir si le style d’écriture me plaît.

Cette année, un des livres qui m’a attiré l’œil et la main est un livre de Bernard Lavallée, le nutritionniste urbain, avec un titre accrocheur : «N’avalez pas tout ce qu’on vous dit».

Je me suis achetée d’autres bouquins, mais celui-là m’a suivi sur le patio, en déjeunant, en attendant, ou pour une pause afin de me reposer des autres livres!

Voici un exemple d’un des chapitres : Les aliments sont vivants.

«Quand on dit qu’une pomme contient X grammes de telle vitamine ou de tel minéral, il faut comprendre que ce sont des moyennes… Selon les variétés testées, la quantité de vitamine C peut passer de 0,4 mg à 35 mg pour une même portion de 100 grammes. C’est 88 fois plus!... Selon le sol dans lequel elle est cultivée, le climat, la quantité d’eau reçue ou même sa position dans l’arbre, une pomme peut subir des variations dans sa teneur en nutriments… Bref, comme on ne dispose que d’approximations, il est très difficile, voire impossible, de savoir quelles quantités de nutriments on ingère quand on mange un aliment.»1

Écrit clairement, simplement, avec plein de pictogrammes et de dessins, de tableaux réducteurs, d’images de bandes dessinées, quoi de mieux pour un esprit cartésien en vacances. M. Lavallée a certes des qualités d’enseignant pour rendre accessible des notions ou informations que certains auraient pu modifier ou biaiser le contenu pour qu’on avale tout ce qu’ils disent.

Vous retrouverez ce livre à ma clinique à votre disposition dans la salle de réception de la clinique que je baptise maintenant «salle de lecture» et n’oubliez pas que je vous ai à l’œil : attention aux jambes croisées et levez le livre suffisamment pour éviter la posture du «cou texto».

Ah! Cette chiro! On ne peut plus lire en paix !

 

Rédigé par Dre Dominique Dufour, chiropraticienne, D.C.

 

1Lavallée, B. (2018). Les aliments sont vivants. Dans N'avalez pas tout ce qu'on dit (p. 80). Montréal : Les Éditions La Presse.