Nouvelles

Sablier du temps

23 Jan 2020.Sablier du temps

Mon premier mot pour vous en ce janvier 2020 qui tire déjà à sa fin, sera peut-être bref, mais porte sur une réflexion et un peu de math!

Apprécier chaque journée qui passe quelle qu’en soit la teneur car il ne faut pas avoir vécu très longtemps pour savoir que certaines sont plus agréables que d’autres!

Mais combien y en aura-t-il d’autres?

Et pour faire quoi?

Plusieurs de mes lectures préférées portent sur la raison d’être et sa mise en pratique. (Cela fera sourire plusieurs de mes proches!)

Dans un des ouvrages de John P. Strelecky, auteur du best-seller Le WHY café, il apporte une façon assez intéressante de mesurer sa vie, soit en nombre de jours. Je dois avouer que cela donne une tout autre perspective et une urgence de savourer le moment présent différente que d’évaluer le reste de sa vie en nombre d’années.

Quand on parle en nombre d’années qui nous restent à vivre (et non, il ne nous dit pas combien il nous en reste!), cela peut nous paraître lointain: 10 ans , 20 ans, 40 ans? Mais en transformant ces chiffres en jours, les grains de sable du sablier se mettent à filer beaucoup plus rapidement.

On dit souvent que la vie va vite, mais pourtant c’est une des choses les plus équitables qui soit. La journée a 24 heures pour tous. Il vous en reste combien?

J’ai fait l’exercice. 82 ans, l’espérance de vie d’une femme, moins mon âge, multiplier par 365 jours. J’ai peut-être une chance supplémentaire par ma génétique, même si elle ne garantit pas tout. Ma mère navigue vers les 97 ans cette année et vit encore dans son appartement. Alors je pourrai peut-être moi aussi faire mentir les statistiques mais quoi qu’il en soit, il m’en reste combien?

Une fois ce nombre de jour hypothétique calculé et qui file à tout à l’allure dans le sablier, on en fait quoi et pourquoi ? Avec qui, pour qui ? Et comment veut-on le vivre ?

Il n’y a pas de mauvaises et de bonnes réponses, seulement les vôtres. Parmi mes réponses, je peux vous confier, et vous ne devriez pas être surpris, que mon comment est d’être en santé pour savourer tous les grains de sable qui tombent dans le sablier. Quand à mon pourquoi: Votre santé, ma vocation.

En pleine saison des REER, dites-vous aussi que tout ce que vous investissez tôt, aura des intérêts composés. Il en va de même pour votre santé. Chaque geste quotidien pour améliorer votre santé a un effet cumulatif. Le sable s’écoulera aussi vite en quantité, mais la qualité du temps ne sera pas la même…

Bonne réflexion et bon calcul!

 

Rédigé par Dre Dominique Dufour, chiropraticienne, D.C.